section logo Adapei

Actualités

20201123155243-etonnez-moi-benoit.png

_____________________________________________________

WEBINAIRE : les intelligences des personnes polyhandicapées

23 novembre 2020

L'Association Ressources Polyhandicap organise, en collaboration avec le CREAI Hauts-de-France, une journée d'étude le vendredi 4 décembre 2020, en webinaire.

Intitulé "Etonnez-moi Benoît ! Les intelligences des personnes polyhandicapées", ce colloque abordera la reconnaissance, la valorisation de l'intelligence des personnes polyhandicapées et le soutien de leurs apprentissage tout au long de la vie.

Médecins, professeurs, parents et professionnels du médico-social apporteront des éclairages et partageront leurs expériences sur l'évaluation des capacités des personnes polyhandicapées. Plus encore, ils partageront les usages possibles de cette évaluation dans l'acccompagnement des personnes handicapées dans leurs apprentissages, par les activités, et dans leur communication.

Pour en savoir plus, connaître les conditions, le programme, les tarifs, et s'inscrire, c'est ICI.

20201117115749-cih2020.png

_________________________________________________

Le Comité Interministériel du Handicap 2020

17 novembre 2020

Ce CIH 2020 se tient dans un contexte inédit de crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. Les pouvoirs publics souhaitent mettre en place et adapter des mesures visant à répondre aux situations particulières vécues par les personnes en situation de handicap et leurs aidants.

Vous pouvez consulter le dossier de presse ICI .

20201116145946-formation-gratuite.png

___________________________________________________

Formation gratuite ouverte aux familles adhérentes du mouvement Unapei

16 novembre 2020

Dans le cadre de son Fonds d’Urgence Covid 19, l’Unapei lance une nouvelle initiative destinée aux familles.

Objectif : proposer aux aidants familiaux, un cycle de formations gratuites pour découvrir et prendre en main des outils numériques afin d’accompagner leur proche en situation de handicap.

Attention, cette formation gratuite est réservée aux familles adhérentes, si vous ne l'êtes pas encore, vous pouvez contacter la vie associative de l'Unapei 86 : contact@papillonsblancs86.org.

Plus de détails, les conditions à respecter et le formulaire d'inscription (avant le 3 décembre) ICI.

 

20201116143451-avp.png

_________________________________________________________

Revue de presse : aide à la vie partagée

16 novembre 2020

Vous pouvez consulter ICI un article du FIGARO sur l'aide à la vie partagée ,"AVP", validée par le Sénat, l'objectif étant de développer l'habitat inclusif pour les personnes en perte d'autonomie, et d'offrir une alternative aux EHPAD.

20201116144917-caclcul.png

____________________________________________________________

Revue de presse : la PCH n'est plus prise en compte dans le calcul du RSA

16 novembre 2020

Vous pouvez consulter ICI un article de handicap.fr consécutif à un décret du 4 novembre 2020 applicable depuis le 6 novembre 2020 supprimant la prise en compte de certaines prestations dans le calcul du RSA.

20201105161341-mdph.png

___________________________________________

Adaptation du fonctionnement de la MDPH

05 novembre 2020

En raison du reconfinement suite à la dégradation de la situation sanitaire, le fonctionnement de la MDPH est adapté :

"Vienne Infos Sociales (VIS) assure la réponse téléphonique habituelle de premier niveau y compris pour les usagers de la MDPH au numéro suivant : 05 49 45 97 77.

L’accueil du public dans les locaux de la MDPH, sur rendez-vous uniquement, sera individuel et limité à une personne.

Il est demandé aux usagers qui seront reçus de venir à la MDPH en portant un masque personnel et si possible avec leur scripteur. Les autres conditions d’accueil sont adaptées aux mesures barrières (mise à disposition de gel hydro-alcoolique, respect des distances de sécurité, écrans de protection). Les usagers seront invités à se laver les mains au gel hydro-alcoolique dès leur arrivée à la MDPH. Ces mesures particulières (masques, rendez-vous physique) seront indiquées sur le site internet et affichées sur site.

Les personnes qui seront accueillies sur rendez-vous sont celles dont les interrogations et problématiques n’auront pas pu être résolues directement par téléphone.

Le dépôt des dossiers est à faire prioritairement par voie postale ou bien par mail à l’adresse suivante : mdph-accueil@departement86.fr.

Les formulaires à compléter sont également disponibles en téléchargement sur le site Internet : http://www.mdph86.fr/1025-nouveau-formulaire-mdph-au-1er-mai-2019.htm

Les dossiers pourront être éventuellement déposés directement à la MDPH dans une boite aux lettres à l'extérieur du bâtiment.

Le retrait des dossiers se fera uniquement par téléphone avec envoi postal au domicile.

Jusqu'à nouvel ordre, les consultations à la MDPH, les évaluations au domicile, l’audition des personnes en équipe pluridisciplinaire sont suspendues.

Les évaluations de l'équipe pluridisciplinaire seront réalisées sur dossier et complétées au besoin par communication téléphonique.

Le calendrier des réunions de la CDAPH est maintenu pour une continuité de la réponse aux demandes dans le cadre du fonctionnement prévu par l'article 3 de l'ordonnance du 25 mars 2020."

 

 

 

20201006141812-couv_fb-aidants.jpg

                                                                                                         

Campagne Unapei pour la journée nationale des aidants

05 octobre 2020

“Le 6 octobre a lieu la journée nationale des aidants. Chaque jour, les aidants familiaux d’un million de personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif (personnes avec déficience intellectuelle, avec troubles du spectre autistique,troubles du comportement ou troubles psychiques ou en situation de polyhandicap)exercent une multitude de fonctions.

La journée nationale des aidants est l’occasion de rappeler que la vie des aidants familiaux des personnes en situation de handicap est, aujourd’hui, mise à rude épreuve. Si ces derniers continuent d’accompagner, sans relâche, leur proche, beaucoup d’entre eux souffrent d’isolement et d’épuisement.

Il n’existe pas d’aidants types. Les rôles endossés par l’aidant dépendent des besoins du proche, de son handicap et de l’accompagnement par des professionnels dont il bénéficie au quotidien.Le rôle«d’aidant» de personne en situation de handicap intellectuel et cognitif apparait, très souvent,à la naissance de l’enfant et impacte fortement toute la vie de l’aidant familial, tout au long de son existence. Du jour au lendemain, l’aidant familial,très souvent la mère,va devoir multiplier les tâches et revêtir différentes casquettes au sein d’une même journée faute d’accompagnement adapté pour son enfant : aide-soignant, infirmier, secrétaire administrative, enseignant-spécialisé, chauffeur-taxi, diététicien, psychologue, orthophoniste, veilleur de nuit. Ce sont trop souvent des rôles subis pour combler le manque d’accompagnements dont devrait disposer le proche en situation de handicap, quel que soit son âge.Tous les pans de la vie de l’aidant familial sont impactés. Ce dernier par manque de temps, de flexibilité de la société, de moyens humains et financiers va mettre de côté sa vie professionnelle, ses projets familiaux, son suivi médical, ses activités sociales et de loisirs, son équilibre financier.

La qualité de vie des aidants étant intrinsèquement liée à la situation de leur proche en situation de handicap, l’Unapei demande aux pouvoirs publics de mettre en œuvre, et ce dans les plus brefs délais, un accompagnement global, coordonné, de qualité et adapté aux besoins et aux singularités de chaque personne en situation de handicap. La mise en œuvre d’un accompagnement réalisé par des professionnels constitue la seule véritable réponse durable pour permettre aux aidants d’être avant tout des parents

Cette réponse passe avant tout par des accompagnements professionnels «disponibles» et de qualité lors de la petite enfance, à l’école, au travail, mais également par un accès à un logement de son choix, à une vie sociale,à l’information et par la capacité de l’ensemble des acteurs à inclure effectivement ces personnes dans la société.La solidarité familiale ne doit pas pallier les manquements de la société et de la solidarité nationale. “

Vous pouvez visualiser ICI le film de campagne de l’Unapei.

20201001091445-conge-procha-aidant.png

                                                                                                         

Congé "proche aidant"

30 septembre 2020

Le congé “proche aidant” entre en vigueur à partir du 1er octobre 2020. Pour avoir plus d’informations et lire le communiqué de presse du secrétariat d’état chargé des personnes handicapées, c’est ICI.

20200928113825-ecole-inclusive.png

                                                                                                         

Rentrée 2020 : ce qui est prévu

20200928114034-retraites.png

                                                                                                         

AAH et retraite

20200928114310-vote-handicap-urne.png

                                                                                                         

Vote et handicap

20200928171820-mdph.png

                                                                                                         

MDPH :accueil du public

Vous trouverez ci-dessous les modalités d’accueil du public de la MDPH

> DOCUMENT - MODALITÉS D'ACCUEIL DU PUBLIC

20201001094137-marie-aude-torres-maguedano.png

                                                                                                         

Unapei : interview de la Directrice Exécutive

Vous pourrez retrouver ICI une interview de Marie-Aude Torres Maguedano par le CCAH.

20201001094522-visuel-covid-ars-campagne.png

                                                                                                         

Campagne ARS Nouvelle Aquitaine pour les gestes barrières pour les enfants

08 mai 2020

L’ARS Nouvelle-Aquitaine lance une campagne sur les gestes barrières pour les maternelles, écoles et collèges. Cette campagne est incarnée par un super-héros qui dévoile ses super-pouvoirs, les gestes barrières, pour se protéger et protéger les autres.

Vous pouvez en savoir plus ICI.

20201001095002-faq-gouvernement-covid-19-coronavirus-handicap-medico-social-3.jpg

                                                                                                         

FAQ COVID-19

23 avril 2020

Vous pouvez consulter ICI un article de handicap.fr centralisant les réponses du Gouvernement sur le thème du handicap.

20201001102651-fonds-urgence-unapei-covid.jpg

                                                                                                         

FONDS D’URGENCE COVID-19 UNAPEI

27 mars 2020

Le Mouvement Unapei unit ses forces pour faire face à la situation dramatique subie par les personnes handicapées, les familles et les professionnels du secteur médico-social. Les personnes handicapées, déjà vulnérables avant cette crise sanitaire, ne sont aujourd’hui pas considérées comme prioritaires. Les professionnels du secteur médico-social se mobilisent dans l’ombre alors même qu’ils font face à un véritable manque de moyens. Face aux cas de contamination et aux décès qui augmentent chaque jour, nous devons agir tous ensemble et nous avons besoin de vous.

  >>> JE DONNE AU FONDS D’URGENCE <<<

Aujourd’hui, près de 95 000 professionnels du Mouvement Unapei, soignants, encadrants, éducateurs, mandataires judiciaires… accompagnent sans relâche des personnes handicapées en établissements et à domicile. Avec les dizaines de milliers de bénévoles de l’Unapei, il apportent aussi des soutiens indispensables aux familles. Tous sont unis et solidaires. Tous sont plus que jamais mobilisés malgré des moyens insuffisants, en prenant souvent des risques.

Fournir du matériel de protection adapté aux professionnels du médico-social

Les établissements pour personnes handicapées et les professionnels ne sont malheureusement pas considérés comme prioritaires pour le matériel de protection. Pourtant les besoins sont criants pour protéger les personnes handicapées comme les professionnels. Vos dons permettront à l’Unapei de:

Se doter de masques de protection et de les distribuer aux établissements et services de l’Unapei qui en sont dépourvus

Fournir du gel hydroalcoolique, des blouses et sur-blouses  lorsque les professionnels en manquent

Appuyer les ESAT et Entreprises Adaptées qui souhaitent fabriquer du gel et des masques partout en France 

Aider les personnes handicapées et les familles qui vivent des situations dramatiques
Les associations de l’Unapei reçoivent des témoignages désespérés de parents d’enfants handicapés. Leur sentiment est celui de l’abandon ! Les associations, les bénévoles et les professionnels font leur possible pour leur venir en aide, mais nous refusons que les personnes handicapées et les familles soient sacrifiées !

Renforcer les dispositifs de soutien mis en œuvre sur tous les territoires pour les familles 

Favoriser la communication entre les familles et leurs proches en établissement en déployant en urgence des solutions numériques 

Anticiper dès à présent les solutions de répit qui sont d’ores et déjà nécessaires aux familles et le seront à l’issue de la crise sanitaire

Accompagner le deuil des familles

Soutenir les travailleurs sociaux, soignants et bénévoles mobilisés
Les établissements accompagnant des personnes handicapées sont loin d’être épargnés par le Covid-19. Le nombre de cas ne cesse d’augmenter et les décès également. N’étant pas prioritaires, les personnes handicapées ne sont pas acceptées dans les structures hospitalières et les professionnels sont dans l’obligation de s’improviser professionnels de soins palliatifs, avec peu de support des équipes mobiles à distance. Avec vos dons, nous souhaitons mettre en place une cellule psychologique pour venir en soutien aux professionnels à l’issue de cette crise sanitaire.

Chaque jour, l’Unapei se mobilise pour alerter les pouvoirs publics sur la situation vécue par les personnes handicapées, les familles et les professionnels de l’Unapei. Nous refusons qu’ils soient abandonnés parce qu’ils sont plus vulnérables.

Aidez-nous !

20201001115712-bulletin-salaire-dematerialise.jpg

                                                                                                         

Bulletins de salaire dématérialisés des travailleurs d’ESAT

10 mars 2020

Le décret 2016-1762 du 16 décembre 2016 relatif à la dématérialisation des bulletins de paie a inversé le principe d’option pour la fiche de paie. S’il le veut, l’employeur peut décider de remettre à ses salariés un bulletin de paie sous forme électronique.

Toutefois si le salarié n’est pas d’accord, ce dernier doit en informer son employeur qui est tenu de lui remettre son bulletin de salaire en format papier. La demande peut intervenir à n’importe quel moment et doit être satisfaite au plus tard dans les 3 mois qui suivent la notification du salarié.

 Il convient de noter que les travailleurs d’ESAT ne sont pas des salariés de droit commun, mais avant tout des usagers d’une structure médico-sociale.

20201001120956-cuisine-pour-tous-1.jpg

                                                                                                         

La cuisine pour tous

26 février 2020

Comment cuisiner en autonomie avec un handicap ou lorsqu’on ne sait pas lire ? Tous aux fourneaux !

Amies de longue date, Adeline et Rebecca imaginent, en novembre 2014, un livre de cuisine qui peut être lu et compris par tous. Rebecca anime bénévolement des ateliers de cuisine pour adultes en situation de handicap mental aux Papillons Blancs de Paris. Adeline est designer spécialisée dans l’accès à l’information pour tous.

Ce livre a pour but de :

• Rendre accessible la connaissance et le savoir de la cuisine : cuisiner n’est pas une évidence pour tout le monde, or, il est essentiel d’apprendre à se nourrir sainement.

• Faciliter la vie quotidienne : la cuisine du quotidien doit être un moment de plaisir pour tous, et non de contraintes ou de difficultés.

• Favoriser l’autonomie : accompagnées, par le biais de ce livre, les personnes peuvent cuisiner seules.

• Apprendre à manger équilibré et sain.

Vous pouvez tester gratuitement deux recettes en les téléchargeant ICI

Ce livre est en FALC, il est écrit en gros caractères, entièrement illustré, ses pages sont plastifiées, et la mesure unique pour cuisiner est le pot de yaourt.

Si vous souhaitez commander 1 ou 2 tomes, c’est ICI

20201001122402-cmi.png

                                                                                                         

La CMI (carte mobilité inclusion)

18 février 2020

L’ancienne carte d’invalidité est progressivement remplacée par la carte CMI. (avant le 31/12/2026)

La carte CMI « Invalidité » est attribuée si :

Taux d’incapacité permanente d’au moins 80%,

Ou être invalide de 3ème catégorie,

Ou être classé en groupe 1 ou 2 de la grille AGIR.

La carte CMI « Priorité » est attribuée si :

Taux d’incapacité inférieur à 80%, rendant la station debout pénible.

La Carte CMI « Stationnement » est attribuée si :

Vous êtes atteint d’un handicap qui réduit de manière importante votre capacité et votre autonomie au déplacement à pied, (inférieur à 200 mètres)

Ou qui impose que vous soyez accompagné par une tierce personne dans vos déplacements,

Ou vous êtes classé en groupe 1 ou 2 de la grille AGIR.

Aussi quelque soit le dossier que vous déposez auprès de la MDPH, n’oubliez pas, à la page 17 du dossier de cocher les cases :

  • Carte Mobilité inclusion, mention invalidité en mentionnant le cas échéant le besoin d’accompagnement.
  • Carte Mobilité inclusion, mention stationnement.

Ci-dessous quelques infographies réalisées par la CNSA sur la CMI :

> Document - Qu'est ce que la CMI ?
> Document - Moins de 60 ans : faire une demande
> Document - Demande CMI acceptée

20201006144605-capture-decran-2020-10-06-a-14.45.34.png

                                                                                                         

Le guide de la mutuelle et le dictionnaire de la santé

14 février 2020

La Fédération Nationale de la Mutualité Française, a réalisé un Guide de la mutuelle en Facile à lire et à comprendreCet outil a pour objectif d’améliorer l’autonomie des personnes en situation de déficiences intellectuelles dans leurs démarches auprès des mutuelles, grâce à une meilleure lisibilité de l’information. Ce document est par ailleurs utile aux personnes en situation d’illettrisme ou maîtrisant mal la langue française.

Conçu et élaboré grâce à un accompagnement de la démarche FALC par l’Unapei, ce guide a été écrit par un groupe de travail inclusif, réunissant des personnes en situation de handicap accompagnées par le Centre mutualiste La Gabrielle, la FNMF, la Mutuelle Intégrance et l’Unapei.

Vous pourrez consulter le dictionnaire de la santé ICI.

Et le guide de la mutuelle ICI.

20201006151550-aah-et-retraite-600x338.jpg

                                                                                                         

Retraite pour les bénéficiaires de l’AAH

20 janvier 2020

Vous pouvez consulter ICI un article de la plateforme d’informations Hizy sur la retraite à 62 ans des personnes percevant l’AAH.

20201006152014-cover_01-600x228.jpg

                                                                                                         

Le film MANIFESTE du mouvement Unapei

14 janvier 2020

Cette année notre Mouvement associatif Unapei fête 60 ans d’actions pour que les personnes en situation de handicap soient prises en compte par la société.

Mais nous n’en avons pas fini.

Depuis 60 ans, les membres du Mouvement Unapei, personnes handicapées, familles, bénévoles et professionnels militent pour améliorer la qualité de vie des personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif et leur prise en compte.

Nous agissons pour construire une société solidaire et inclusive.

Découvrez dans notre FILM MANIFESTE, les valeurs et les combats qui unissent les 900 000 citoyens engagés dont nous faisons partie.Et vous, êtes-vous #avecnous ?

> Film - Manifeste

20201006152748-procedure.jpg

                                                                                                         

Modifications du recours contre une décision CDAPH (MISE A JOUR)

07 janvier 2020

Depuis le 1er janvier 2019, les modalités de recours contentieux concernant une décision de la CDAPH sont modifiées.

Mise en place du RAPO (recours administratif préalable obligatoire) 

  • *Si vous n’êtes pas d’accord avec un PPC (proposition de plan de compensation), préalable à l’étude de votre dossier par la CDAPH, il vous est toujours possible de solliciter soit un recours gracieux, soit d’être entendu, assisté et représenté en CDAPH. Le délai de contestation est de 15 jours

*Si vous n’êtes pas d’accord avec une décision de la CDAPH (notification) vous devez adresser, par courrier recommandé au Président de la CDAPH, soit une demande de conciliation, soit un Recours administratif préalable obligatoire (RAPO). Le délai de contestation est de 2 mois. La demande de conciliation suspend le délai de 2 mois.

Pour le dépôt du RAPO, il convient d’ indiquer:

  1. nom, prénom, adresse, date de naissance,
  2. copie de la décision contestée,
  3. motif du recours et les documents complémentaires que vous jugerez utiles.

La MDPH doit vous adresser un accusé de réception à conserver impérativement. Elle a alors 2 mois pour étudier à nouveau la demande.

    • Si d’autre part, vous avez déposé un dossier auprès de la MDPH et que vous n’avez pas de réponse dans le délai légal de 4 mois, vous devez déposer un RAPO. 
    • Si dans le délai de 2 mois après le dépôt du RAPO vous n’avez pas de nouvelle de votre contestation ou si la notification ne correspond toujours pas à votre demande, vous devrez saisir la chambre sociale du Tribunal de grande instance ou le Tribunal administratif
    • Il est indispensable de joindre alors l’accusé de réception de votre RAPO et la décision contestée.

 Il faut savoir que la LOI vous autorise à faire appel d’une décision de la chambre sociale du TGI ou du Tribunal administratif, mais que la MDPH peut également le faire.

Tant auprès du TGI que de la Cour d’appel, le recours à un avocat spécialisé n ‘est pas obligatoire mais recommandé

Nota : La chambre sociale du Tribunal de grande instance est également compétente pour traiter les recours jusque-là instruits par la Commission départementale d’aide sociale : RSA, APA, ACTP….

Relèvent du Tribunal administratif : RQTH, Aise sociale à l’hébergement, CMI stationnement.

Relèvent du Tribunal de Grande Instance : Toutes autres décisions de la CDAPH dont les CMI invalidité et priorité

Ci-dessous schéma simplifié de procédure téléchargeable :

schéma recours contentieuxv4

En complément vous trouverez ci-dessous un document contenant diverses informations, notamment des adresses locales :

informations complémentaires sur contestation décision CDAPH

20201006153320-retraite-image-150x150.jpg

                                                                                                         

Retraite anticipée des travailleurs handicapés d’Esat

10 décembre 2019

Les assurés qui ont travaillé tout en étant atteints d’une incapacité permanente d’au moins 50% peuvent bénéficier d’une retraite avant l’âge légal du départ à la retraite.

Les conditions d’attribution d’une retraite anticipée :

  • Il faut justifier d’une durée d’assurance et de périodes cotisées variables selon leur âge à la date d’effet de la pension, pour bénéficier d’une pension au taux plein de 50%.
  • Il faut avoir été atteint d’une incapacité permanente d’au moins 50% durant l’intégralité des durées d’assurance requises (voir tableaux)          

Les pièces justificatives permettant à l’assuré de justifier du taux d’incapacité  permanente d’au moins 50% sont :

  • La carte d’invalidité ou la nouvelle carte « mobilité inclusion », portant la mention invalidité.
  • La décision de la CDAPH ou des services débiteurs des prestations familiales attribuant l’allocation aux adultes handicapés (AAH).
  • La décision de la CPAM ou de la MSA accordant une pension d’invalidité définie au 2° et 3° de l’article L341-4 du code de la sécurité sociale.

Lorsque l’assuré ne dispose pas de la totalité des pièces justificatives, il s’adresse au secrétariat de la CDAPH qui lui fournira une attestation précisant les périodes durant lesquelles un taux d’incapacité permanente d’au moins 50% lui a été attribué ou reconnu.

Les formalités à accomplir :

Le travailleur handicapé et/ou son représentant légal doit adresser sa demande de retraite anticipée auprès de la caisse de retraite de son dernier régime d’affiliation (CARSAT, MSA…).

Le demandeur doit solliciter auprès de sa Caisse de retraite l’imprimé de « demande de situation vis-à-vis de la retraite avant 60 ans ». Ce document rempli sera retourné à la Caisse pour vérifier s’il remplit les conditions pour bénéficier de ce droit.

Si l’assuré remplit les conditions exigées, sa caisse de retraite lui délivrera un justificatif de situation vis-à-vis de la retraite anticipée. Elle joindra à cet envoi l’imprimé de demande de retraite spécifique aux personnes handicapées et un calcul estimatif de la pension à laquelle il peut prétendre.

La date d’effet peut se situer au premier jour du mois qui suit le 55ème anniversaire ou si l’assuré n’indique pas de date d’effet pour sa pension, celle-ci est fixée le premier jour du mois suivant qui suit la réception de la demande par la caisse.

Diminution de la durée totale d’assurance si taux d’incapacité supérieur ou égal à 50%.

> Tableau - retraite anticipée

Durée d’assurance pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein en l’absence d’incapacité

> Article L161-17-3 - retraite anticipée

Exemple : Personne au taux d’incapacité supérieur ou égal à 50% née en 1965, âgée de 55 ans en 2020

Durée d’assurance requise de la part de l’assuré né en 1965 pour bénéficier d’une retraite au taux maximum de 50% : 169 trimestres.

Cet assuré avec taux d’incapacité au taux d’au moins 50% doit donc justifier :

– d’une durée totale d’assurance de : 169 – 40 trimestres = 129 trimestres

– d’une durée cotisée de : 169 – 60 trimestres = 109 trimestres

Exemple : Personne au taux d’incapacité supérieur ou égal à 50% née en 1963, âgée de 57 ans en 2020

Durée d’assurance requise de la part de l’assuré né en 1963 pour bénéficier d’une retraite maximum de 50% :168 trimestres.

Cet assuré au taux d’incapacité d’au moins 50 % doit donc justifier :

-d’une durée totale d’assurance de : 168 – 60 = 108 trimestres

-d’une durée cotisée de : 168 – 80 = 88 trimestres

Compléments d’informations :

l’attestation de handicap à remplir en amont de la demande de retraite anticipée : 

attestation-handicape

cerfa-n1277203-demande-retraite-anticipe-base-pour-assurs-handicaps

circulaire_cnav_2018_24_23102018

20201006154352-caf2-300x300.jpg

                                                                                                         

Nouveau formulaire CAF pour les allocataires de l’AAH rattachés au foyer fiscal de leurs parents

10 décembre 2019

⇒Ci-dessous extraits d’un article de l’Unapei :

Suite aux nombreuses alertes de l’Unapei et d’autres associations l’an dernier, puis aux travaux menés conjointement avec la caisse nationale des allocations familiales (CNAF), un nouveau formulaire de déclaration de ressources est transmis aux allocataires de l’AAH rattachés au foyer fiscal de leurs proches dès début décembre. 

Attention, il est à renseigner et à renvoyer à la CAF le plus rapidement possible (au mieux avant la mi-décembre), pour garantir un paiement des droits conforme pour le mois de janvier, et au plus tard mi-janvier ! 

Ce renvoi du courrier permettra de modifier les informations affichées sur les comptes allocataires en ligne. A ce titre, la CNAF nous précise que l’affichage, depuis début novembre des revenus de placement du foyer fiscal dans l’espace personnel MonCompte du caf.fr des allocataires d’AAH est le reflet des informations transmises par les services fiscaux et directement injectées dans le système d’information ; ils  seront  rectifiés à la réception du questionnaire complété par les allocataires et les droits dus à compter de janvier 2020 seront actualisés en conséquence. 

Le nouveau formulaire

Ce nouveau formulaire de déclaration de ressources fait suite aux nombreuses alertes et propositions associatives cette année.

L’Unapei a été particulièrement vigilante et continuera à se faire le relai de toutes problématiques rencontrées en matière de prise en compte des ressources pour éviter toute erreur de calcul en 2020.

Ce nouveau courrier se veut plus explicatif dans la nature des ressources à déclarer : seuls les revenus des placements imposables sont à déclarer ; et surtout, contrairement à l’année dernière, il ne demande plus à connaître des revenus de placements des parents : seuls les revenus des placements imposables de la personne allocataire de l’AAH sont à déclarer.

Par-ailleurs une précision est ajoutée sur la déclaration des rentes issues des contrats de rente survie et des rentes issus des contrats d’assurance vie épargne handicap. En effet, ces deux contrats bénéficient d’un régime dérogatoire pour le calcul de certaines prestations, dont l’AAH :

  • les rentes issues des contrats de rente survie ne doivent pas être prises en compte pour le calcul de l’AAH ;
  • et les rentes issues des contrats d’assurance vie épargne handicap ne peuvent être prises en compte que si la fraction imposable de la rente est supérieure à 1830 euros par an.

La CAF a besoin de connaître de la nature de ces rentes pour ne pas les prendre en compte dans le calcul de l’AAH.

Pour les personnes concernées n’ayant pas reçu ce courrier à la mi-décembre : nous vous conseillons de contacter votre CAF.

⇒Pour télécharger le formulaire, cliquez ICI.

20201006161803-serafin-ph-600x180.png

                                                                                                         

Qu’est-ce que la réforme SERAFIN-PH ?

05 décembre 2019

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la CNSA conduisent, depuis fin 2014, les travaux nécessaires à la réforme de la tarification des établissements et services qui accueillent et accompagnent les personnes handicapées en France.

L’objectif du projet SERAFIN-PH (services et établissements : réforme pour une adéquation des financements aux parcours des personnes handicapées) est de proposer un nouveau dispositif d’allocation de ressources à ces établissements et services pour l’accompagnement des personnes handicapées.

La CNSA a rédigé deux articles pour expliquer cette réforme, nous vous les proposons ici en deux versions :

VERSION CLASSIQUE

VERSION FALC

20201007114456-important-information.png

                                                                                                         

Note à l’intention des parents et/ou RL des personnes hébergées en FDV/FH/FAM

05 décembre 2019

Pour les parents, représentants légaux des personnes hébergées en foyer de vie, foyer d’hébergement ou en foyer d’accueil médicalisé:

Il est rappelé que le Conseil Départemental est habilité à récupérer : 

-90% des intérêts perçus des capitaux placés (livret A, PEL…), à l’exception des placements en Épargne-Handicap ou en Rente-Survie. 

-3% des montants supérieurs à 3000 euros des compte-chèques à la date du 31 décembre

20201007115213-exposition-gerard-teillay-4-300x200.png

                                                                                                         

Exposition photos “après la lettre”

20 novembre 2019

Pendant quelques mois Gérard Teillay a regardé, écouté les résidents et le personnel du Foyer de Vie de l’Adapei 86 « La Prairie » à Chaunay, témoin de leur quotidien qu’il exprime avec une série de magnifiques photos .

“Là, le verbe est différent. Souvent les mots, pour dissonants qu’ils soient, ouvrent des lucarnes. Alors j’ai mis des vocables dans les images, puis quelques phrases. Ici, le liant humain est bien le langage.”

Venez découvrir l’exposition de ses photos, « Après la lettre » (avec des textes de Michel Billé, sociologue),  jusqu’au 6 décembre à l’Hôtel du Département à Poitiers.

 
Zoom
Zoom
Zoom
20201007115604-brioches-2019-site-pbv.png

                                                                                                         

Bilan opération brioches 2019

18 novembre 2019

Plusieurs mois de préparation, une semaine intense pour tous les bénévoles…difficile de résumer l’opération brioches en quelques mots et quelques chiffres!

Deux mots cependant:

  • ESPOIR…que tout se passe bien pendant l’opération, que les brioches se vendent, que l’accueil soit chaleureux, que les fonds récoltés soient importants, que des projets puissent naitre, que vous soyez toujours nombreux à nous accompagner et nous soutenir.
  • MERCI …à toutes et tous qui de loin ou de près participez à la réussite de cet événement
Et ICI un article de CENTRE PRESSE.
 
20201007120232-hors-normes-221x300.jpg

                                                                                                         

Cinéma : “hors normes”

13 octobre 2019

Les réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache ont cette fois-ci souhaité traduire la difficile réalité qui touche les associations accueillant les enfants autistes. Une histoire bouleversante traitée avec la volonté de distiller de l’optimisme, notamment au travers de l’humanité des personnages. Au cœur de l’histoire l’association Le Silence des Justes  qui gère des situations complexes en autisme.

¨Pour voir la bande annonce cliquez ICI.

Ce film est actuellement en salles sur Poitiers (CGR Castille, Mega CGR Buxerolles, CGR Fontaine le Comte).

L’association Alepa organise également une séance ciné-échange ce dimanche 3 novembre dans le cadre de ciné-ma différence, séance adaptée mais ouverte à tous. (CGR Castille à 16h00)

> Affiche - séance cinéma adaptée

20201007145933-jaipasecole.png

                                                                                                         

Unapei : mobilisation citoyenne #jaipasecole

27 août 2019

L’Unapei donne la parole aux parents dont les enfants en situation de handicap sont sans solution scolaire adaptée sur une nouvelle plateforme marentree.org.

“Objectif : donner la parole aux parents d’enfants en situation de handicap et aux professionnels pour leur permettre de mettre en lumière la réalité du parcours scolaire de leur enfant, souvent source d’exclusion et de perte de chance.Cette année encore, en septembre, des milliers d’enfants en situation de handicap seront exclus des bancs de l’école. Absence de place à l’école ordinaire ou dans une école spécialisée, accueil par défaut dans une structure qui ne convient pas ou plus, scolarisation partielle, inadaptée à leurs besoins ou inexistante…

Parce que les témoignages concrets de tous ceux qui subissent ces exclusions valent tous les discours, la plateforme marentree.org propose aux parents, aux professionnels ou encore aux élèves de témoigner pour faire connaître au plus grand nombre la réalité de leurs parcours souvent chaotique.

Le droit à l’éducation et l’obligation de scolarisation doivent s’imposer à tous les élèves. L’Unapei, avec cette interpellation citoyenne inédite, souhaite que toutes les familles puissent enfin s’exprimer publiquement et révéler leur situation individuelle.

Chaque témoignage permet de rendre visibles ces élèves et ces familles trop souvent isolés et cachés, du seul fait du handicap de leurs enfants, d’identifier le quotidien de ces enfants, leurs besoins individuels et ceux de leurs familles, ainsi que les manquements de notre pays.”

Si vous souhaitez participer à cette initiative ou consultez les différents témoignages, rendez-vous sur www.marentree.org

20201007150136-dossier-aide-sociale-300x199.jpg

                                                                                                         

Aide sociale à l’hébergement : complément d’information

27 août 2019

Le Département de la Vienne reconnaît que le document justificatif des revenus, joint à la demande d’aide sociale, n’est pas obligatoire.

Ce document, qu’il convenait de faire remplir et certifier par les banques n’est donc aujourd’hui plus obligatoire.

Par contre, lors d’une première demande d’aide sociale ou lors de son renouvellement, il est toujours nécessaire de communiquer les revenus de la personne handicapée. Le Département indique : “par tous moyens probants.”

Interrogé sur la nature des moyens probants, notre interlocuteur à la DGAS est dans l’incapacité de les préciser et a sollicité ses services juridiques, nous sommes dans l’attente de la réponse… à suivre.

20201007150306-grande_cause_handicap.jpg

                                                                                                         

Consultation citoyenne sur le handicap

29 juillet 2019

Le 28 mai 2019, à l’occasion de sa venue au Salon Handicap, Emploi et Achats Responsables, Madame Sophie Cluzel a annoncé le lancement de la consultation “Grande Cause Handicap”, en partenariat avec le site Make.org.

La consultation nationale propose de répondre à une seule et simple question : “Comment la société peut-elle garantir une vraie place aux personnes handicapées ?”.

Pour en savoir plus c’est ICI.

Et pour faire vos propositions, cliquez sur le LIEN.

20201007152232-crayons-de-couleur-dessin-anime-avec-des-cartables-sur-le-dos-isole-sur-fond-blanc.jpg

                                                                                                         

Guichet unique au rectorat

04 juillet 2019

Vous pouvez consulter ci-dessous l’article de la NOUVELLE REPUBLIQUE paru le 3 juillet 2019 sur le nouveau guichet unique du rectorat à Poitiers pour les élèves en situation de handicap. Début des vacances scolaires, mais la rentrée se prépare…

NR guichet unique juillet 2019

Pour en savoir plus sur les Pial (pôles inclusifs d’accompagnement localisés) évoqués dans cet article, n’hésitez pas à cliquer sur ce LIEN qui vous mènera sur la page education.gouv sur ce sujet.

20201007152317-dossier-300x300.jpg

                                                                                                         

Requête habilitation familiale

03 juin 2019

Vous trouverez ci-dessous un modèle de requête pour transformation d’une mesure de tutelle en habilitation familiale :

REQUETE HABILITATION FAMILIALE

(ledit modèle ne garantit pas la réussite de la démarche, 
la décision relève de la souveraineté du juge des tutelles)
20201007153357-dossier-confidentiel-1.png

                                                                                                         

Aide sociale à l’hébergement des personnes handicapées – comptes bancaires, droit de communication

03 juin 2019

Les agents des organismes de sécurité sociale sont seuls habilités à exercer ce droit de communication.

Les articles L114-19 et suivants du code de la sécurité sociale sont applicables à l’ensemble des branches du régime général, au régime agricole, au régime social des indépendants, ainsi qu’à l’ensemble des autres organismes de sécurité sociale admis à encaisser des cotisations ou à servir des prestations au titre des régimes obligatoires de base.

Sont donc exclues les structures qui n’ont pas la qualité d’organismes de sécurité sociale en particulier les organismes conventionnés, les mutuelles gérant pour le compte du régime général, les organismes débiteurs de prestations qui ne sont pas des organismes de sécurité sociale.

Les agents des organismes de sécurité sociale peuvent user du droit de communication prévu à l’article L114-19 pour l’ensemble des prestations qu’ils sont amenés à servir y compris les prestations servies pour le compte de tiers tels que l’Etat (notamment CMU-C, AME, allocations logement, ASPA) ou les conseils départementaux (RSA).

Ceci signifie que les conseils départementaux ne peuvent se faire communiquer par les banques le contenu des comptes bancaires détenus par les bénéficiaires de l’aide sociale à l’hébergement des personnes handicapées, tant directement qu’au travers d’une attestation certifiée.

L’Unapei, dans le guide des droits des personnes handicapées et de leurs proches, précise que ces exigences ne reposent sur aucun fondement légal ou réglementaire :

– la demande faite par les départements que les documents soient directement remplis par les organismes financiers

– la demande de signature d’un formulaire autorisant ces mêmes organismes à fournir toute information utile aux services du département

(article déjà publié en mai 2018)

20201007153532-fdv.png

                                                                                                         

Presse locale : les places en foyers de vie

29 mai 2019

Vous trouverez ci-dessous un article paru ce jour dans CENTRE PRESSE (le même article est également paru sur LA NOUVELLE REPUBLIQUE) sur le nombre insuffisant de places en foyers avec notamment l’interview de Madame DAUGE première Vice-Présidente chargée des personnes âgées et des personnes handicapées au Département de la Vienne.

> ARTICLE centre presse - plus de moyens pas assez de places

20201007153627-congres5-e1559052885914-600x800.jpg

                                                                                                         

Congrès Unapei

28 mai 2019

Le 59ème congrès de l’Unapei, ainsi que son assemblée générale, ont eu lieu du 23 au 25 mai, et la thématique principale était “choisir sa voie et vivre sa vie“. C’est la ville de Lyon qui cette année accueillait les très nombreux participants.

Ce fut également l’occasion de fêter les 20 ans du pictogramme S3A créé par l’Unapei et normalisé par l’Afnor, ci-dessous réalisé à partir des portraits de participants. (pour rappel l’apposition de ce pictogramme implique des engagements en matière d’accessibilité, d’accueil et d’accompagnement des personnes handicapées intellectuelles).

20201007153919-inclusion-scolaire.png

                                                                                                         

Avis du Défenseur des droits relatif à l’inclusion des élèves handicapés dans l’école et l’université

29 avril 2019

Faisant suite à l’audition de l’Unapei le 2 avril dernier, le défenseur des droits, Jacques Toubon,a été entendu par la commission d’enquête sur l’inclusion scolaire à l’Assemblée nationale. Le Défenseur des droits a rendu à cette occasion un avis dans lequel il indique: «Pour mesurer l’effectivité des droits des personnes handicapées, il est indispensable que la France se dote d’un dispositif national performant de centralisation et d’exploitation d’indicateurs, de données statistiques, d’études et de recherches sur la situation et les besoins des personnes handicapées. Or, un recensement récent de tous les moyens de connaissance des réalités du handicap et d’évaluation des politiques publiques menées en France dans ce domaine fait actuellement défaut.»

L’avis du Défenseur des droits ICI.

Les auditions dont celle de l’Unapei ICI

La note de l’Unapei en lien avec ladite audition ICI..

20201007154026-igas1.jpg

                                                                                                         

Lancement de la mission IGAS sur les ESAT

29 avril 2019

Par une lettre de mission du 26 mars 2019,Mesdames Buzyn (ministre des solidarités et de la santé), Pénicaud (ministre du travail), et Cluzel (Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées) ainsi que Monsieur Darmanin (ministre de l’action et des comptes publics) ont confié à l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et à l’inspection générale des finances (IGF) une mission conjointe sur les ESAT.

Les inspections ont pour mission de faire un état des lieux des pratiques existantes et des modèles de financement mais aussi examiner les pistes d’accompagnement vers l’emploi ordinaire.

Cette mission n’aura que quelques mois pour réaliser ces travaux puisqu’elle devra rendre ses conclusions en juillet.

L’Unapei sera auditionné le 4 juin prochain.

20201007154157-fondapol-sophie-cluzel-204x300.png

                                                                                                         

Publication d’une note de Sophie Cluzel par Fondapol

29 avril 2019

La fondation Fondapol a publié une note de Sophie Cluzel intitulée «Politique du Handicap: pour une société inclusive».

En 15 pages, elle livre son analyse du modèle français et livre sa vision de la société inclusive. La note est divisée en trois parties:

1.A vouloir protéger, nous avons fini par exclure,

2.Faire des personnes handicapées des citoyens à part entière, faire des singularités une richesse,

3.S’inspirer de ce qui se pratique à l’étranger, notamment en Europe

Pour lire cette note en détails, c’est ICI.

AG ADAPEI 86

                                                                                                         

Assemblée Générale Adapei86

11 avril 2019

L'Assemblée générale ordinaire et extraordinaire s'est tenue le jeudi 11 avril.

Cette année focus sur l'évolution des modalités de l'accueil des jeunes enfants et adolescents en SESSAD et IME. Présentation faite des professionnels travaillant sur notre pôle éducation adaptée.

Focus sur l'évolution des modalités de l'accueil des jeunes enfants et adolescents en SESSAD et IME. 

> Document - Présentation Assemblée Générale 2019

20201007160212-dentiste-handicap.jpg

                                                                                                         

Consultation dentiste handicap

04 avril 2019

Depuis le 1er avril 2019, un supplément de consultation remboursé 100 euros par l’Assurance maladie est proposé aux dentistes qui reçoivent des patients en situation de handicap lourd afin de leur permettre de prendre plus de temps.

Pour en savoir plus n’hésitez pas à consulter ICI l’article de handicap.fr

 

20201007160303-luc-gateau-300x201.png

                                                                                                         

Edito de Luc Gateau “une société inclusive? Oui mais pas à n’importe quelles conditions”

04 avril 2019

20201007161137-carte-electorale-300x169-1.jpg

                                                                                                         

Droit de vote des personnes handicapées

29 mars 2019

Lettre du président de l’Unapei et du président de Nous Aussi :

A la suite de l’adoption de la loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice, l’abrogation de l’article L.5 du code électoral qui permettait au juge de retirer le droit de vote aux personnes sous tutelle a pris effet lundi 25 mars 2019.

Désormais, les personnes handicapées intellectuelles sont reconnues comme des citoyens à part entière. C’est une grande victoire. L’Unapei et Nous Aussi ont joué un rôle essentiel, en demandant sans relâche depuis plusieurs années que cesse cette discrimination, et en démontrant que les personnes handicapées intellectuelles sont des citoyens actifs.

Les élections européennes du 26 mai prochain sont les premières auxquelles vont pouvoir participer les personnes jusqu’ici privées du droit de vote. En pratique :

  • Les personnes handicapées intellectuelles qui étaient privées du droit de vote peuvent dès à présent s’inscrire sur les listes électorales ;

  • Elles bénéficient d’un délai allongé pour faire cette inscription, jusqu’au 16 mai 2019 (en application de l’article L.30 5° du code électoral), à condition de produire le jugement de tutelle.

Par ailleurs, l’article 72-1 du code électoral institue des exceptions en matière de procuration concernant les personnes sous tutelle, pour garantir que le vote reste personnel et ainsi assurer le principe de sincérité du scrutin. Si des personnes sous tutelle ne peuvent pas se rendre au bureau de vote le 26 mai, elles peuvent donner une procuration au tuteur familial ou à la personne de leur choix dans les conditions du droit commun, à l’exception :

  • Du mandataire judiciaire à leur protection;

  • Des personnes physiques propriétaires, gestionnaires, administrateurs, employés, bénévoles ou volontaires de l’établissement ou du service médico-social, de l’établissement de santé, d’une association ou société de service à la personne qui les accompagnent ou les prennent en charge, ainsi que des salariés employés directement à domicile par le système des particuliers-employeurs.

Fiers et heureux de l’obtention du droit de vote pour tous, nous devons cependant poursuivre le combat. Sans l’information et la sensibilisation de tous les acteurs du processus électoral, et notamment des mairies, le droit de vote risque de ne pas être effectif pour tout le monde.

Luc Gateau                                                                          Lahcen Er Rajaoui
Président de l’Unapei                                                          Président de Nous Aussi

20201007161251-affiche-reunion-info-25-03-19-mdph-rapo-225x300.jpg

                                                                                                         

Documents suite à la réunion d’information sur la MDPH et le RAPO

29 mars 2019

Ci-dessous les documents téléchargeables en PDF :

schéma recours contentieux

REUNION INFO MDPH RAPO MARS 2019 – documentation

Pour le dossier MDPH, le certificat médical et le guide d’utilisation du certificat médical, vous les trouverez en suivant ce LIEN.

En ce qui concerne le régime fiscal de la PCH aides humaines:

Celle-ci est exonérée d’impôt sur le revenu pour la personne handicapée. En revanche, si elle est reversée à l’aidant familial non salarié au sens de l’article R245-7 du code de l’action sociale et des familles (CASF), elle doit être déclarée par l’aidant dans la catégorie des revenus non commerciaux non professionnels. Pour cela, 2 déclarations complémentaires :

  • la 2042 C PRO en cases 5KU/5LU/5MU selon la situation. Il convient de mettre le montant total perçu, le revenu net sera calculé automatiquement par les impôts après application d’un abattement forfaitaire représentant les frais (34% avec un minimum de 305 euros)
  • la PCH versée à l’aidant non salarié est également soumise aux prélèvements sociaux donc il convient de compléter la déclaration 2042 C en case 8PH (indiquer le montant annuel après abattement des 34%)

Ci-dessous une fiche de l’Unapei :

FICHE

20201007161350-luc-gateau-300x201-1.png

                                                                                                         

Interview de Luc Gateau

15 mars 2019

Ci-dessous pour information un article de handicap.fr interviewant Luc GATEAU, président de l’Unapei

article

20201007161812-loi-300x285.png

                                                                                                         

Arrêté fixant les modalités d’appréciation d’une situation de handicap donnant lieu à l’attribution de certains droits sans limitation de durée

07 mars 2019

Pour information vous pourrez consulter ledit arrêté du 15 février 2019 ci-dessous:

Arre?te? du 15 fe?vrier 2019

Il concerne donc l’attribution à vie de l’AAH et de la carte CMI invalidité.

Question : cette attribution concerne-t-elle les personnes ayant déjà un taux d’invalidité de 80% ou bien sera-t-elle décidée lors d’une nouvelle notification?

L’arrêté précise que “c’est l’évaluation individualisée de la situation de chaque demandeur qui doit permettre de vérifier s’il est possible de lui attribuer ces droits dans limitation de durée” et que “l’attribution de droits sans limitation  de durée intervient à l’occasion du rééxamen des droits arrivés à échéance”, donc nous pourrions penser que la décision sera prise lors du réexamen de la situation.

Cependant il est également indiqué qu'”aucune nouvelle demande n’est nécessaire lorsque des droits sont en cours”.

A suivre avec vigilance donc…

20201007161905-caf.jpg

                                                                                                         

La Caisse d’Allocations Familiales

26 février 2019

Parents, représentants légaux, peut-être avez-vous reçu de la CAF une demande de transmission d’une copie du jugement de tutelle ainsi que d’un relevé d’identité bancaire du tuteur.

Autant il est indispensable de transmettre une copie du jugement de tutelle à la CAF comme à tout autre organisme dont dépend votre protégé, autant vous ne devez en aucun cas communiquer un relevé d’identité bancaire du représentant légal

L’article 427 du code civil précise que la personne protégée doit percevoir la totalité de ses ressources sur un compte bancaire ouvert à son nom.

Il ne doit, en aucun cas, y avoir confusion entre le compte de la personne protégée et celui du représentant légal.

20201007162940-dossier-adm-300x200.jpg

                                                                                                         

Aide sociale à l’hébergement d‘une personne handicapée

22 février 2019

Votre enfant, frère, sœur, protégé vient de bénéficier d’une décision d’orientation, prononcée par la CDAPH, vers une structure d’hébergement : Foyer, foyer de vie, foyer d’accueil médicalisé, vous devez déposer une demande d’admission à l’aide sociale à l’hébergement.

De même, en cas de renouvellement tous les 5 ans.

Les dossiers de demande d’admission à l’aide sociale à l’hébergement sont à retirer auprès des mairies ou des CCAS.

Cette demande est à déposer à la mairie ou auprès du CCAS du domicile de secours (domicile de résidence avant l’entrée en établissement).

L’admission à l’aide sociale à l’hébergement est prononcée par le Président du conseil départemental du domicile de secours.

En cas de refus de prise en charge de l’aide sociale à l’hébergement le recours se fait auprès du Tribunal administratif.

Pour le département de la Vienne, les conditions d’admission se trouvent fiche14 du règlement départemental d’aide sociale (RDAS) pages 92-94. Reglement-Departemental-d-Aide-Sociale-aux-personnes-agees-et-handicapees

La décision d’admission à l’aide sociale prononcée par le Président du conseil départemental est indispensable pour être admis en structure d’hébergement ou y être maintenu.

Cette décision conditionne la prise en charge des frais d’hébergement et le budget de l’établissement.

En son absence du justificatif de cette décision, vous auriez à régler à l’établissement le montant mensuel des prix de journée, variables selon la nature de la structure, mais jamais inférieur à 3000 Euros pour un accueil à temps complet. 

En cas de difficulté pour remplir ce dossier, il est possible de prendre contact avec le secrétariat des Papillons Blancs de la Vienne.

contact@papillonsblancs86.org  –  tel : 05 49 88 38 61

20201007163040-secretariat-d-etat-charge-des-personnes-handicapees.jpg

                                                                                                         

Bilan 2018 et perspective du secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées

30 janvier 2019

Le secrétariat d’Etat a publié sur son site handicap.gouv un communiqué de presse que vous pouvez consulter ICI.

20201007163217-mon-petit-frere-de-la-lune-300x216.png

                                                                                                         

Film d’animation “mon petit frère de la lune”

29 janvier 2019

Frédéric Philibert, parent d’un petit garçon autiste, a réalisé ce film d’animation de 5 minutes.

Une petite fille nous décrit son frère qui ne fait rien comme les autres enfants. Elle aimerait le faire rire mais il ne dit rien et regarde toujours le ciel. Ses parents disent qu’il n’est pas vraiment comme tout le monde. Etonnée, la petite fille l’observe alors beaucoup et essaie de l’attirer dans ses jeux.

Une histoire poétique sur la relation fraternelle et qui permet de mieux comprendre le spectre de l’autisme – TSA.

Ce film a reçu le Grand prix et le Prix du public du Festival Handica-Apicil 2007 et à été produit par Sacrebleu prod.

Le film ICI

20201007163452-procedure-1.jpg

                                                                                                         

Modifications du recours contre une décision CDAPH au 1er janvier 2019 (MISE A JOUR)

29 janvier 2019

Depuis le 1er janvier 2019, les modalités de recours contentieux concernant une décision de la CDAPH sont modifiées.

Mise en place du RAPO (recours administratif préalable obligatoire) 

  • Si vous n’êtes pas d’accord avec un PPC (proposition de plan de compensation, préalable à l’étude de votre dossier par la CDAPH, il vous est toujours possible de solliciter soit la mise en œuvre de la conciliation, soit d’être entendu, assisté et représenté en CDAPH. 

Le délai de contestation est de 15 jours

  • Si vous n’êtes pas d’accord avec une décision de la CDAPH (notification) vous devez adresser, par courrier recommandé au directeur de la MDPH , un recours administratif préalable obligatoire(RAPO)

Le délai de contestation est de 2 mois. La MDPH doit vous adresser un accusé de réception à conserver impérativement. Elle a alors 2 mois pour étudier à nouveau la demande.

  • Si d’autre part, vous avez déposé un dossier auprès de la MDPH et que vous n’avez pas de réponse dans le délai légal de 4 mois, vous devez déposer un RAPO. 
  • Si dans le délai de 2 mois après le dépôt du RAPO vous n’avez pas de nouvelle de votre contestation ou si la notification ne correspond toujours pas à votre demande, vous devrez saisir la chambre sociale du Tribunal de grande instance ou le Tribunal administratif. 
  • Il est indispensable de joindre alors l’accusé de réception de votre RAPO et/ou la décision contestée.

Il faut savoir que la LOI vous autorise à faire appel d’une décision de la chambre sociale du TGI ou du Tribunal administratif, mais que la MDPH peut également le faire. Dans ce cas, le recours à un avocat est obligatoire.  

Nota : La chambre sociale du Tribunal de grande instance est également compétente pour traiter les recours jusque-là instruits par la Commission départementale d’aide sociale :RSA, APA, ACTP….

Relèvent du Tribunal administratif : RQTH, Aise sociale à l’hébergement, CMI stationnement.

Relèvent du Tribunal de Grande Instance : Toutes autres décisions de la CDAPH dont les CMI invalidité et priorité

Ci-dessous schéma simplifié de procédure téléchargeable :

schéma recours contentieuxv3  (version actualisée le 29/01/2019)

20201007163618-declarer-ses-revenus-300x169.jpg

                                                                                                         

Déclaration de ressources CAF

22 janvier 2019

Mi-décembre, certaines personnes rattachées au foyer fiscal de leurs parents ont reçu un courrier de leur CAF demandant à connaître la nature et le montant des revenus de placements de la personne allocataire mais également de ses parents.

L’Unapei a saisi la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) laquelle lui a confirmé que les revenus de parents ne seraient pas pris en compte pour le calcul de l’AAH. « Cette demande d’information ne vise qu’à différencier les revenus de placement des parents de ceux de l’allocataire car le traitement automatisé ne permet pas de déterminer les revenus propres de l’allocataire ».

Mais alors pourquoi ne pas se contenter de demander uniquement les revenus personnels de l’allocataire, comme c’était le cas jusqu’alors ? Question posée par l’Unapei et a priori sans réponse pour le moment.

L’Unapei a demandé une révision de cette procédure, les revenus des parents n’ayant en aucun cas à être pris en compte pour le calcul des prestations de leur enfant, donc n’ayant pas à être connus, encore moins collectés par les CAF. Elle demande des adaptations de ce mode de collecte de données, source d’erreurs potentielles de calcul des allocations, faute de précisions suffisantes apportées aux allocataires;

“Les conseils de l’Unapei

Pour les personnes n’ayant pas encore répondu à leur CAF :

  • Concernant les revenus des parents : nous conseillons aux familles concernées, afin d’éviter tout risque d’erreur de prise en compte des revenus et donc de calcul des prestations, de ne déclarer que les revenus propres de leur enfant, ainsi que de questionner leur CAF sur le fondement juridique de cette demande de déclaration des revenus des parents.
  • Concernant les revenus de la personne : seuls les intérêts des placement imposables sont susceptibles d’impacter les prestations et sont donc à déclarer.

Pour les personnes ayant déjà répondu à leur CAF :

  • Soyez vigilant à ce qu’il n’y ait pas de prise en compte erronée des revenus. En cas de diminution ou suppression inexpliquée des prestations suite à cette déclaration, contactez rapidement la CAF et, si nécessaire, son médiateur.
  • Si vous y avez accès, consultez le compte allocataire en ligne de votre enfant, afin de vérifier quels revenus ont été reportés. Les revenus des parents n’ont pas à y apparaître.

Appel à remontée de dossiers :

Merci de nous faire remonter des dossiers (pièces justificatives à l’appui) de familles concernées (en particulier celles connaissant des révisions de calcul a priori injustifié du montant de leur AAH), à cette adresse : public@unapei 
Ces documents, que nous rendrons anonymes, sauf accord des familles de les utiliser en l’état, nous permettront d’illustrer concrètement les difficultés rencontrées auprès de la CNAF.
Nous vous remercions de diffuser largement cette information auprès des familles et professionnels (assistantes sociales..) de votre association.”

20201007163729-dossier-personnel-familial.jpg

                                                                                                         

Le dossier personnel et familial

16 janvier 2019

Le dossier personnel et familial  dont la trame est proposée par l’Unapei a pour vocation de faciliter le relais entre le curateur, le tuteur, l’habilité familial d’aujourd’hui et celui de demain…

Attention, ne pas confondre avec « le dossier numérique de l’usager » qui est en cours de mise en place par l’association gestionnaire et conduit à solliciter les familles/représentants légaux pour qu’elles transmettent sous forme numérique ou à défaut papier des informations actualisées ( par ex, échéancier de mutuelle, jugement de protection juridique, notification MDPH,…).

 Même si certaines informations peuvent se recouper, la finalité et les destinataires ne sont pas les mêmes.

Nous ne pouvons que conseiller aux parents d’un enfant/adulte en situation de déficience intellectuelle de penser à collecter et rassembler dans un même dossier des informations utiles d’ordre administratif, juridique, patrimonial, médical,… qui le concernent et pourraient être très utiles en cas de besoin, d’urgence.

> le dossier ICI.

Nous invitons aussi les parents à laisser une trace écrite sous la forme qui leur convient ( livret, album, carnet, document numérique, photos,…) de l’histoire de vie de leur enfant : les dates importantes pour lui, les repères de son parcours, les évènements familiaux heureux et tristes, ses goûts, ses aversions, ses centres d’intérêt, ses activités, ses rêves, la musique qu’il aime, des anecdotes, des souvenirs, des voyages,…

La liste n’est pas exhaustive. Il appartient à chacun d’adopter la forme qui lui convient, de noter ce qui lui semble important pour que les accompagnants professionnels aient la possibilité d’être présents au mieux à ses côtés s’il est confronté un jour à la perte de ses parents, sans fratrie, parents ou amis proches.

Il y a comme pour chacun(e) de nous, des repères qui peuvent aider à passer un cap difficile, à retrouver le sourire, le goût de la vie et adoucir les jours.

20201007164010-voeux-unapei-300x148.png

                                                                                                         

Vœux 2019 Unapei

14 janvier 2019

Cliquez sur ce lien pour visualiser la vidéo réalisée par l’Unapei à laquelle les Papillons Blancs est affiliée à l’occasion des vœux 2019.

vœux Unapei 2019

20201007164121-voeux-2019-pbv-adapei-familles-1024x431.png

                                                                                                         

Vœux 2019

11 janvier 2019

Les Papillons Blancs de la Vienne vous présentent leurs meilleurs vœux 2019 et s’associent à ceux de l’Unapei au travers de la vidéo que vous pourrez visualiser en cliquant ci-dessous.

VIDEO

20200928101009-vsa.jpg

L’un des adhérents de l’association nous a recommandé VSA, un village séjour accompagné situé à ALLASAC en Corrèze, adapté aux personnes handicapées, et accueillant les familles et les groupes.

Ouvert à tous, il a été créé par l’AFEH, association qui accompagne les parents salariés ou retraités de La Poste et d’Orange (tarifs aidés pour ces personnes). Ce lieu est présenté comme un lieu de vacances, de répit, de partage, de rencontres.

L’accompagnement est apparemment le mot clé du village, il se définit lors de la réservation du séjour en fonction des besoins exprimés et se décline en services (à la charge financière des personnes accueillies).

Vous trouverez sur le site une piscine adaptée, couverte et chauffée, un restaurant, une maison des sports et loisirs ainsi qu’une aire de jeux et un parcours de santé.

Zoom
Zoom
ADAPEI - Logo

Siège social
11 avenue des Grottes de Passe-Lourdain -  CS 30023 - 86281 Saint-Benoît Cedex
Tél : 05.49.88.43.55

Membre de ADAPEI est membre de l'UNAPEI